L’Architecte Filippo Taidelli de l’agence FTA aux côtés de Casalgrande Padana

L’Architecte Filippo Taidelli de l’agence FTA aux côtés de Casalgrande Padana

L’Architecte Filippo Taidelli de l’agence FTA remporte le premier prix de la XIe édition du Grand Prix dans la catégorie « centres commerciaux et directionnels » avec le projet du Centre des congrès, au sein de l’intervention de plus grande ampleur menée sur le Campus Humanitas University.

La couleur Botticino de la collection Marte a été choisie dans le format 60 x 120 cm pour la façade ventilée du Centre des congrès. Les couleurs Dragon Beige et Dragon Brown de la collection Amazzonia ainsi que la couleur Porto Cervo de la collection Pietre di Sardegna, toutes les deux dans le format 45 x 90 cm, ont été en revanche privilégiées pour le Campus Humanitas University.

 

Façade du Centre des congrès                                                                 Photo : Andrea Martidonna

 

Façade du Campus Humanitas University                                                 Photo : Andrea Martidonna

 

Les deux projets soulignent une composition à la sensibilité raffinée et sont synonymes d’harmonie entre la qualité des espaces et des surfaces de revêtement, à travers le choix de différentes tonalités de couleur terre visant à rythmer les façades ventilées des différents blocs architecturaux.

Pour les espaces intérieurs du Centre des congrès, l’Architecte Taidelli a choisi la couleur Dark Ivory de la collection Architecture et la couleur Bianco (dans la finition roccia) de la collection Technic. Pour ceux du Campus Humanitas University, il a en revanche privilégié la couleur Chalon Grey de la collection Chalon dans les formats 30 x 60 et 60 x 60 cm, et les couleurs Nebraska et Nevada (dans la finition reticolo) de la collection Technic, toutes les deux dans le format 20 x 20 cm.

 

Espaces intérieurs du Centre des congrès                                                  Photo : Andrea Martidonna

 

Espaces intérieurs du Campus Humanitas University                                 Photo : Andrea Martidonna

 

Centre des congrès Humanitas

Le nouveau pavillon d’entrée du Centre des congrès Humanitas a été conçu comme un élargissement de 600 m2 du pavillon hospitalier qui accueille actuellement le Centre des congrès, afin de réaliser un accès aux salles de congrès existantes indépendant de l’espace sanitaire. L’esprit de ce projet a été marqué par l’intention de conjuguer la représentativité qui devait nécessairement caractériser le nouvel espace avec les éléments formels du bâtiment existant.

 

Photo : Andrea Martidonna

Se dressant entre les communes de Rozzano et de Pieve Emanuele, le projet se veut un élément de passage entre l’univers hospitalier et le parc du nouveau Campus universitaire, où s’élèvent les édifices de formation et les laboratoires de recherche nouvellement construits.

En ce qui concerne l’aspect du nouveau hall d’entrée du Centre des congrès, les éléments formels présents sur place ont été réinterprétés et réactualisés en s’inspirant des éléments adoptés dans les nouvelles constructions de l’Humanitas University Campus.

Pour la façade ventilée, des dalles en grès cérame, format 60 x 120 cm de la collection Marte ont été privilégiées : la tonalité est plus similaire au revêtement de l’édifice préexistant (couleur Botticino), avec une surface naturelle, ancrée à une structure légère fixée à la maçonnerie située derrière ; une isolation thermique continue qui enveloppe l’ensemble du corps du bâtiment est interposée avec la maçonnerie.

Le type de pose a été modifié par rapport à l’édifice existant : passant d’une pose régulière à une pose à l’anglaise sur le côté court, identique au motif utilisé pour le revêtement des édifices du campus universitaire.

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

 

L’élément vitré qui relie le pavillon hospitalier se présente comme un volume éthéré : il se caractérise par sa grande transparence et donne une visibilité aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. Illuminé de nuit, il se transforme en une lanterne.

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

Dans le jeu de volumes à l’aspect s’inspirant de la pierre, un élément supplémentaire vient changer la donne : filtrée par des éléments gigantesques qui rythment la façade vitrée et qui permettent de l’ombrager, une grande baie s’ouvrant sur le sud-est permet d’encadrer le parc du campus universitaire tout proche. L’exploitation maximale des surfaces en verre permet d’optimiser l’apport de lumière naturelle et assure une continuité entre l’intérieur et l’extérieur.

 

Photo : Andrea Martidonna

À l’intérieur, l’édifice a été conçu comme un espace flexible au sein duquel s’articulent les espaces de service. Cette distribution permet en effet d’accueillir différentes configurations pour de multiples activités : colloques, conférences, présentations ou fêtes, en plus de la fonction principale de foyer des salles de congrès.

Un revêtement phonoabsorbant enveloppe les murs internes donnant sur l’entrée de l’édifice, en formant une paroi uniforme qui ne s’interrompt qu’au niveau des baies vitrées qui signalent les entrées aux espaces de service. Cela permet de donner à l’espace une grande fluidité sans compromettre son confort acoustique.

Un revêtement de sol uniforme en grès cérame Casalgrande Padana aux tonalités neutres de la collection Chalon (couleur Chalon Grey) sert de fond et se déroule comme un tapis sans fin y compris dans les espaces extérieurs à l’édifice.

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Si besoin est, les activités internes peuvent en effet se dérouler également à l’extérieur, aménagé pour pouvoir être utilisé comme une extension naturelle des espaces intérieurs.

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Humanitas University Campus

Le campus a été conçu pour accueillir 1 200 étudiants provenant de 31 pays du monde, des professeurs, des chercheurs, un Simulation Lab de 2 000 mètres carrés parmi les plus technologiques et les plus importants d’Europe, des salles high‐tech, une bibliothèque numérique et des résidences.

Le campus représente le centre de gravité du master plan. Il offre une grande flexibilité en cas de futures expansions et assure une liaison physique et visuelle immédiate avec l’hôpital existant. La recherche de l’unité formelle avec les édifices existants d’Humanitas s’allie avec le caractère autonome des nouveaux volumes du campus qui reflètent les différentes fonctions abritées ; c’est ainsi que l’on peut parler de bourg isolé entouré d’une nature intacte.

 

Photo : Andrea Martidonna

La composition volumétrique du campus s’inspire d’une ferme avec cour et du caractère introverti de ses volumes qui s’articulent harmonieusement autour de l’aire ; ce concept est porté à son paroxysme par la superposition de volumes qui donnent au complexe une allure dynamique. Accueillant les trois entrées vitrées des bâtiments, la nouvelle cour est la « place » où se retrouvent les étudiants.

 

Photo : Andrea Martidonna

Le projet prévoit d’étendre la végétation du parc agricole sud entre les nouveaux édifices, à travers différents systèmes d’espèces autochtones. Il vise également à augmenter et à valoriser la végétation spontanée comme élément de connexion entre le campus et le reste du complexe hospitalier. Le projet a été développé en accordant une attention particulière aux thèmes environnementaux, permettant ainsi une diminution importante des consommations énergétiques.

 

Les façades

Le principe formel sur lequel se base le projet est une composition de volumes polychromes déstructurés dans trois revêtements différents aux tons chauds (Dragon Brown et Dragon Beige de la collection Amazzonia et Porto Cervo de la collection Pietre di Sardegna). Empreints de matières qui mettent en valeur l’articulation dynamique du complexe, ils génèrent un rapport proportionné, à échelle humaine avec la place, et donnent au parement de façade un aspect plus vibrant en fonction de la lumière.

Tous les édifices présentent en effet le même type de façade ventilée en grès cérame Casalgrande Padana format 45 x 90 cm, posée sur une structure légère et fixée à la maçonnerie située derrière. Une isolation thermique continue qui enveloppe l’ensemble du corps du bâtiment est interposée avec la maçonnerie.

Les façades opaques sont rythmées par des fenêtres caractérisées par des intrados asymétriques blancs et par de grandes baies vitrées à l’entrée.

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Les cours

Le cœur de l’édifice principal dévoile un grand patio recouvert d’une structure brise-soleil qui permet de recevoir la lumière et l’air naturel aux différents étages tout en évitant les effets d’éblouissement ou de surchauffe dans le jardin et dans les espaces intérieurs.

el un kaléidoscope, la cour amplifie le dynamisme des activités qui donnent sur celle-ci et les relie visuellement à travers de grandes baies vitrées qui offrent également une communication visuelle immédiate avec la végétation environnante.

a transparence d’une partie des volumes offre une continuité visuelle aussi bien horizontalement entre l’intérieur et l’extérieur, que verticalement entre les différents étages et les activités, à travers les grands halls à triple hauteur qui accueillent la distribution verticale principale du bâtiment.

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

 

L’intérieur

Le jeu de volumes est à nouveau proposé à l’intérieur des édifices par la réalisation de masses polychromes disposées sur différents étages : tel un élégant costume rayé, ces éléments permettent de donner aux différents espaces de l’université un aspect chaleureux et caractéristique.

Ce revêtement phonoabsorbant coloré ne s’interrompt que dans les encadrements qui signalent les entrées des salles. Sa fonction première est d’assurer l’isolation acoustique des espaces ouverts et très articulés.

Un revêtement de sol en grès cérame effet pierre, avec pose à l’anglaise sur le côté court, de la collection Chalon dans la couleur Chalon Grey sert de fond aux parois décrites précédemment. Il imite la pierre naturelle et se déroule comme un tapis sans fin y compris dans les passages extérieurs à l’édifice.

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Photo : Andrea Martidonna

 

Le projet du Centre des congrès, ainsi que l’intervention de plus grande ampleur menée sur le Campus, soulignent une composition à la sensibilité raffinée et sont synonymes d’harmonie entre la qualité des espaces et les surfaces de revêtement. Le choix de différentes tonalités de couleur terre visant à rythmer les façades ventilées des différents blocs architecturaux émerge de façon plus évidente dans le projet du Campus. Choix qui contribue à la définition de l’image d’un nouveau bourg urbain contemporain immergé dans la campagne en marge de la ville.

Flag of Germany